Un forum RPG centré sur la série Merlin.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Petit Bain de Minuit...

Aller en bas 
AuteurMessage
Leia

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2010
Localisation : Là où me guide mon instinct.

Feuille de personnage
Barre de Santé :
200/200  (200/200)
Histoire :
Resumé des topics :

MessageSujet: Un Petit Bain de Minuit...   Dim 23 Mai - 14:24

Le soleil avait terminée sa course à travers les cieux d'azur et avait disparu derrière les chaînes de montagnes qui cachaient la ligne d'horizon de l'Ouest depuis déjà plusieurs heures, chassé par le règne de la multitude d'étoiles réunies dans le firmament, qui scintillaient comme de petits diamants vivant, qui semblaient rires en observant les mortels si petit, si fragile comparé au reste de la galaxie depuis leurs perchoirs célestes. La lune était à ce qu'on pouvait appeler son zénith nocturne, une grande lune que cette nuit, rien ne pouvait égaler en rondeur, presque aussi brillante que la grande boule de feu, et qui léchait la terre de ses longs rayons d'argents froids. Tendis que les êtres vivants la journées étaient confortablement installés dans leurs nids, leurs esprits vagabondant à travers le pays de leurs songes, un monde qui n'appartenait qu'à eux, et où les plus grandes aventures pouvait subvenir au détour du premier chemin, ou au contraire, où il pouvait leur arrivé les pires choses à travers leurs cauchemars, les heures des ténèbres appartenaient aux chauves-souris, aux hiboux et aux renards, qui étaient sortis de leurs tanières afin de reprendre ce qui était pour eux leur quotidien, un quotidien fait de chasses, de rencontres, d'amours, dans un monde où ne régnait que le noir, où ceux qui ne possédaient pas une vue adaptée à cette situation c'étaient pas capable de voir beaucoup plus loin que le bout de leur museau. Mais tous les habitants de la lumière n'étaient pas encore décidés à aller fermer les yeux... si l'on s'approchait suffisamment du grand et magnifique lac d'Avalon, résident au sein des terres de Camelot, on pouvait voir, de loin, une grande forme, sur laquelle les rayons de la sphère argentée céleste se répercutaient, créant une série de lumières sanguines dansantes dans les airs... la propriétaire de cette grande forme, une immense créature, possédant quatre longues et puissantes pattes, une queue musclée, deux larges ailes de chauve-souris, et une grande tête hérissé de piques, était confortablement couchée sur sur le dot, installé sur un grand rocher qui surplombait les eaux froides et sombre, et d'un côté légèrement effrayante... c'est vrai, qui sait ce qui peut se cacher sous sa surface, quel monstre peut bien ne garder que ses yeux en dehors du liquide, épiant la moindre petite proie inconsciente du danger qui la guette et qui pourrait passer à sa portée ? Va savoir, toi, si le croa que tu viens d'entendre n'est rien d'autre que le cris d'une grenouille qui appel ses semblable à chanter avec elle à la pleine-lune, ou si c'est le gargouillement du ventre d'une bête inconnue... mais la créature qui reposait sur le rocher, elle, ne semblait pas s'en inquiéter plus que ça. Au contraire, son museau de reptile était tourné vers les cieux, tendis que ses deux grands yeux d'une couleur d'ambres pétillants admirer le spectacle qu'offrait la danse des constellation, le sourire de ceux qui étaient perdus dans leurs pensées flottant sur son museau. Son bras avant-droit pendait par dessus la roche, faisant lentement des allez-retour dans un mouvement de balancier, et une griffe acérée en forme de serre trempait à l'intérieur du lac, créant de mini-vaguelettes qui semblaient fuir l'arme mortel pour aller s'écraser contre le rive ou disparaître vers le centre du lac, dans la noirceur des ténèbres de la nuit. Juste à coté du rocher reposé, d'un sommeil éternel, le cadavre d'un cerf, dépecé de toute chaire. Sans détourner le regard des cieux, ni cesser de baigner sa griffe, la magnifique bête leva son autre patte-avant et se mit à la lécher à coups de sa longue langue râpeuse, la débarrassant ainsi des petits bouts de viande et du sang séché de sa proie, qui était tombée sous les puissants coups du lézard géant volant, sans avoir eu le temps de s'enfuir, ni même de comprendre ce qui lui arrivé.
Leia, une grande et belle dragonne aux écailles aussi rouges et brillantes que des rubis, sans doute la dernière à parcourir ce pays et peut être même ce monde, n'avait pas réussi à trouver le sommeil, cette nuit-là, dans son petit nid qu'elle s'était creusée elle-même, attendrissant le terre à coups de griffes et de queue au file des années, au centre du camp des druides qui l'avaient adoptés et avec qui elle vivait. Elle avait pourtant tout tentée, elle s'était tournée dans tous les sens. Elle s'était tournée d'un coté, puis de l'autre... elle s'était ensuite mise sur le dot, mais n'avait réussi qu'à se faire mal, puis sur le ventre, mais n'avait réussit qu'à se donner le nausée... il n'y avait absolument rien à faire, le marchant de sable refusait de l'emporter, et les portes du monde de ses rêves restaient obstinément fermés à leur propriétaire. Elle en avait rapidement eu marre, et ce n'était pas en restant comme ça, les yeux ouvert dans le noir comme une idiote, qu'elle finirait par réussir trouver le sommeil... bon, en fait si, c'est sans doute comme ça que ça elle n'aimait pas ça du tout, alors que pour elle, les choses étaient claires : elle n'avait tout simplement pas sommeil. Elle s'était donc levée et avait traversée le camp sur la pointe des pattes, décidé à se bouger un peu et à aller faire un tour dans le coin qu'elle considéré comme le plus beau et le plus intéressant de la forêt, surtout pendant la nuit : le lac d'Avalon. Elle n'avait pas voulu tout de suite s'envoler, de peur que les remous de vent ne réveil un des membres de sa petite famille. Mais, après avoir quitté le terrain des tentes et s'être suffisamment éloignée pour ne pas être repérée par les druides, elle avait dépliée ses larges ailes et, dans un bourdonnement... fffrrr, fffrrr, fffrrr,... presque assourdissant, qui avait réveillé quelque corbeaux dans les arbres et une famille de souris qui s'étaient enfuies de leur terrier juste en dessous de ses pattes en l'entendant, avait gagnée les airs... durant son voyage, elle avait entendu un bruit de tonnerre échapper de son ventre. Elle avait faim, cette grosse gourmande ! Par chance, sa vue de rapace, qui perçait sans problème les ténèbres, détecta un vieux cerf blessé, boitillant après s'être apparemment tordu une de ses longues jambes, qui s'était fait distancer par son troupeau et qui, perdant du temps à tenter de retrouver ses amis, n'avait même pas tenté de se mettre à l'abri pour la nuit. Leia avait lentement, dot au vent, planée dans sa direction, et avant qu'il n'est le temps de réagir, l'avait saisi entre ses serres et l'avait tué d'un coup de crocs dans la nuque. Sa frappe avait été rapide et précise, le cerf n'avait même pas eu le temps d'avoir peur, emporté rapidement par la frappe froide de la grande faucheuse. Par respect pour ses proies, c'était comme-ça que la chasseuse aimait tuée.
Un puissant vent tiède, venant du Sud, se mit à souffler à travers la forêt, sprintant entre les arbres qui semblèrent danser sous celui-ci, se faufilant à travers chaque fissures de chaque pierres en provoquant un doux et hypnotisant sifflement, tel un serpent géant invisible, glissant dans son vivarium à la recherche de la petite souris prise au piège, que son maître lui aurait glissé pour son petit-déjeuné. Afin de profiter un peu plus de cette douce caresse qui frôlait ses écailles et ébouriffait ses épines, la dragonne rouge dressa le coup, levant plus haut la tête, droite comme un i, ferma les yeux et prit une profonde inspiration, emplissant ses naseaux des douces odeurs du lieu... la vase et les algues, la sèves des arbres, la végétation,... Sa carotide se mit à vibrer sous un ronronnement de plaisir. Puis, lorsque le vent se fut calmé, un peu trop vite à son goût, elle se retourna sur le ventre, tout en continuant à regarder la lune, mais cette fois celle qui était reflétée sur le miroir liquide du lac. Leia était si bien sur son rocher, que si elle n'y prenait pas garde, elle risquait de s'endormir sur place sans s'en apercevoir. Et, fond, cela ne la dérangé pas vraiment. Elle immobilisa sa patte qui avait continuée à surfer sur l'eau, une idée lui traversant tout à coup la tête : et si elle se prenait un bain de minuit ? La nage finirait peut être par la fatiguer... sans plus y réfléchir, la jeune dragonne écarlate poussa sur ses quatre pattes, et glissa doucement dans les flots dans une gerbe liquide et un bruit de SPLAF. Brooouuu, elle était drôlement fraîche. Mais la lézarde n'était pas gêné plus que ça : il était vrai que le sang froid des reptiles qui coulait dans ses veines protestait, mais le feu de son corps et son armure naturelle de dragon équilibrait le tout, lui permettant d'apprécier et de rendre tiède la contact doux du liquide sur son corps. Elle s'immergea complètement. L'eau froide glissait sur ses écailles et à s'immisçait entre-elles. Sous l'eau, c'était presque comme lorsqu'elle volait : elle était libre de chacun de ses mouvements, rien ne semblait pourvoir l'arrêter. Sauf qu'en plus, le risque de s'écraser si on faisait une cascade un peu trop dangereuse n'existait pas, remplacé par celui de ce noyait, qui n'était pas vraiment présent pour elle, car elle était capable de retenir longtemps son souffle. Puis elle ressortit la tête et commença à nager, se servant de ses pattes pour rester à la surface et de sa queue, à la manière d'un gouvernail comme les crocodiles, pour se propulser. Elle arriva rapidement au centre du lac, et pénétra le cercle lumineux que formait le reflet de la lune sur les flots anciennement calmes, mais maintenant agitées de remous sur son passage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krokmou.forumotion.com/index.htm
 
Un Petit Bain de Minuit...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bain de minuit.
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Petit bain de boue ? (Épreuve d'immunité)
» Un rapprochement (PV Samia)
» Bain de minuit | with Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin-RPG :: RPG :: Les Autres Lieux :: Le Lac d'Avalon-
Sauter vers: